Look Beyond Borders - 4 minutes experiment

Il y a vingt ans, le psychologue américain Arthur Aron démontrait qu’un rapprochement s’opérait entre deux inconnus s’ils se regardaient quatre minutes dans les yeux. Partant de là, Amnesty International a réalisé un film d’expérimentation pour rappeler, particulièrement en ces temps qui semblent dominés par les conflits et la division, que voir le monde à travers les yeux d’une autre personne est toujours bénéfique. Ce film, “Look Beyond Borders”, produit à Berlin, part d’une rencontre symbolique d’Européens avec des réfugiés pour devenir une métaphore universelle.
Le point de départ a été l’expérience d’Arthur Aron, qui a prouvé que le fait de se regarder dans les yeux pendant quatre minutes pouvait significativement rapprocher deux personnes. Les organisateurs ont décidé d’utiliser ce concept dans le contexte de l’arrivée en Europe de milliers de réfugiés chaque année. Ils ont mené cette expérience à Berlin, près du Checkpoint Charlie, pendant deux jours. D’un côté, il y avait avait des réfugiés (surtout de Syrie) ; de l’autre, des Européens (des Polonais, des Italiens, des Allemands et des Belges) - tous des gens “ordinaires”.
Les scènes n’ont pas été pré-arrangées et les personnes qui se sont assises les unes en face des autres ne se sont jamais rencontrées auparavant. L’expérience est entièrement basée sur la spontanéité et le caractère naturel des réactions. Les réfugiés viennent principalement de Syrie et vivent en Europe depuis moins d’un an. Grâce à cette expérience, il a été possible de montrer qu’une rencontre entre des gens qui sont en théorie étrangers l’un à l’autre et issus de cultures différentes peut devenir particulière et profondément inspirante. Les frontières existent entre les pays, pas entre les êtres humains.
L’idée de réaliser ce film est née en Pologne. Le Secrétariat internation
al d’Amnesty International à Londres, ainsi que les sections d’autres pays européens ont participé à l’initiative de la section polonaise d’Amnesty International. Ce film se veut un message européen collectif adressé à tous et toutes à travers le monde. Le projet a été lancé au même moment dans plusieurs pays, par-delà les frontières et par-delà de la situation spécifique de chaque pays.

6ème étape pour vivre pleinement son Eté


6ème étape : Ici et maintenant 
Cette étape est centrale, elle fait l'objet de toute mon attention car je sens au plus profond de moi que c'est la voie royale pour "être" centré et serein.

La petite phrase :«Il y a deux jours dans une année où l’on ne peut rien faire. Ils s’appellent hier et demain. Pour le moment, aujourd’hui est le jour idéal pour aimer, croire, faire et principalement vivre»Dalaï Lama    



Le sens    Ce n’est pas ce qui se passe mais l’espace dans lequel cela se déroule 
Comment  ? Je chemine à travers un ralentissement, un silence, une écoute de mes sensations, une présence
 
 

Etape 5 de notre cheminement : S comme simplicité


5ème Etape : S comme Simplicité
Vous pouvez cliquer sur l'article pour l'avoir en entier


La  petite phrase : « Nos vies sont gaspillées par les détails ; simplifiez, simplifiez. » Henry David Thoreau  (1817–1862)

Le sens    La simplicité est  un lâchez prise sur tout ce qui nous encombre, nous fatigue, nous complique notre vie, c’est un retour vers l’essentiel 

Comment  ?  Je travaille sur mes pensées, mes habitudes, mes relations, mes objets et je reviens à l’essentiel 

Les membres de la Société religieuse des Amis (quakers) pratiquent le témoignage de simplicité, qui est la simplification de la vie d'un individu dans le but de se concentrer sur les choses les plus importantes et éviter ou abandonner les choses les moins importantes

 
 

 


"Espace Zen" du Château de Viven

(cliquer sur le texte pour l'avoir en entier)
Dans notre société le silence fait peur, il est synonyme de rupture du lien puisque la parole nous fait exister et le silence, un espace à remplir. Notre culture est basée sur la parole et le questionnement « au commencement était le verbe » la bible (jean, 1:1)

Pourtant, dans d’autres sociétés, l’homme se ressource en écoutant le silence.
Dans la culture chinoise, l’accent est mis sur la voie plutôt que la voix.
Plus on parle, plus on s’éloigne de la vérité et toute question est une crispation qu’il faut désamorcer.
« un chien n’est pas estimé parce qu’il aboie bien, un homme n’est pas tenu pour sage parce qu’il parle habilement » Tchouang-tseu
Dans la culture chinoise, l’importance est plutôt donnée au 3ème œil qu’au bavardage,  le regard qui pénètre le sens caché, le non verbal qui renseigne et donne une vision plus large, laisse la place à l’imaginaire 
 
Le silence relève d’une sensation subjective puisque notre ouïe est stimulée en permanence
Mais le silence nous prive de nos repères sonores et c’est pourquoi il nous fascine, nous intimide ou nous effraye.
Il nous renvoie à nos peurs archaïques, au sentiment d’insécurité de base, à la solitude, à l’abandon, à la finitude
 
 
 
  
 
 
 
4ème Etape !!
S comme Silence 

Et oui, comment pouvons nous "Etre" plutôt que "Faire" et donc arrêter de "Faire" lorsque nous redoutons le silence ? 

La  petite phrase : « « celui qui ne parle pas perçoit, celui qui parle ne perçoit pas » Lao-tseu


Le sens :  le silence permet de capter l’invisible, il nous calme et nous repose. Offert à l’autre, nous lui donnons la possibilité de murir ses pensées.
Il  existe le silence entre les bruits à l’extérieur de nous et le silence à l’intérieur.

Comment  ?  
Je laisse le vacarme intérieur se poser, je prends mon temps et peu à peu, en suivant ma respiration, je me connecte à mon silence intérieur.
Je privilégie des moments de rien, de silence entre les sons, les bruits.
Je laisse un espace entre mes pensées, un espace de silence
 
 
 
 
 

C'est le week end !!!



Comme le week end débute, je vais pouvoir faire une petite révision complète des 3 étapes du programme pour me préparer à un été serein. Ralentir, respirer et s'occuper de son corps.

Si il est difficile pour moi de ralentir, je peux me poser la question suivante "après quoi je cours ?"
Si il est difficile pour moi de prendre conscience de ma respiration, je peux me poser la question suivante "que dois lâcher pour m'arrêter un instant et respirer ?"
Si il est difficile pour moi de prendre soin de ma santé et de mon corps, je peux peut être me poser la question suivante "quel rapport ai je avec mon corps ?"
mais vous pouvez aussi vous poser d'autres questions, l'idée est de ne pas s'arrêter à "j'y arrive pas!!" mais d'aller un peu plus loin. De juste poser les questions, de s'installer avec et de laisser apparaître les réponses.
Voici un lien sur mon site qui vous propose des séances pour vous aider à vous recentrer et je vous retrouve lundi pour la 4ème étape pour vivre un été serein. Joyeux week end
séances guidées

Reprenons notre programme S comme Santé

Pour se placer dans une intention de bonne santé, de bien être, nous ne devons pas forcément faire des efforts. Peut être avons nous été élevé à l'effort : fais des efforts  ! sois forte ! et nous avons en nous cette croyance que "sans effort, nous n'obtenons rien !!".
Nous devons faire un régime, faire du sport, faire, faire, faire mais pour être en bonne santé, nous pouvons également nous faire plaisir et privilégier "l'être" au "faire".
Deepak Chopra nous dit que notre corps est là  pour nous maintenir en bonne santé et nous avons un grand "commandeur", c'est l'esprit.
Alors, la méditation peut être une manière (magnifique et puissante) de mettre notre esprit dans de bonnes dispositions.
Je vous propose cette méditation gratuite de 21 jours de Deepak Chopra, elle commence le 30 mai.
Connectons nous ensemble, chaque jour pour notre bien être et une parfaite santé.
Soyons conscients et nous nous sentirons plus vivants !!
 
Pour nous inscrire à la méditation gratuite

Rappel

Dans un cadre magnifique (Cliquer Château de Viven), je propose tous les deux mois des Weekends sur des thèmes différents.
Cette fois, les 21 et 22 Mai, je propose deux jours sur les relations. Nous sommes tout le temps en relation avec nous même et avec les autres. Les relations difficiles et ombragées peuvent nous rendre très malheureux. Nous avons appris beaucoup de choses à l'école mais nous ne savons pas comment pacifier une relation, mettre du sens dans un conflit, s'exprimer sans vexer, oser dire non et s'affirmer sans violence.....la liste peut être longue.

Le stage débute le Samedi à 11H et se termine le Dimanche à 17H. Il se ponctue de réflexions,  méditations, marches, rires, partages et bon repas préparés par Jeanne, la maitresse des lieux.
Pour tout savoir, je vous invite sur mon site : Atelier Week end 
 

Covoiturage à partir de Bayonne / Tarif de 150 à 180 euros selon vos moyens (ateliers, repas et hébergement)
 














































3ème étape pour vivre pleinement son Eté
S comme santé 

(cliquer sur l'article pour l'avoir en entier)
La  petite phrase : « Le plus grand secret pour le bonheur, c'est d'être bien avec soi. »

Citation de Bernard Fontenelle ; Du bonheur (1724)

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.
Cette définition est celle du préambule de 1946 à la Constitution de l'organisation mondiale de la santé (OMS). Cette définition de l'OMS n'a pas été modifiée depuis 1946

La santé est primordiale, nous le savons tous mais nous avons plutôt tendance à l'oublier tant que notre corps ne nous parle pas. Par contre, il est très difficile d'atteindre la sérénité lorsque nous sommes malades. 
Les douleurs, les inquiétudes, les diagnostics aussi peuvent très facilement nous entraîner vers le chemin totalement opposé à la quiétude.
Et pourtant, c'est justement cet état de stress qui peut nous amener peu à peu vers une mauvaise santé.

Selon l’American Institut of Stress, le Dystress est à l’origine de 80% des nouvelles consultations médicales. Il est également à l’origine de 70% des accidents du travail, dont le coût serait supérieur à celui de l’ensemble des grèves.  


Par conséquent, cheminons vers la bonne santé sans attendre les "grandes vacances". 

Au programme ci dessous, je rajouterai les éléments suivants : la respiration, le silence, l'écoute et la posture.














 
 



Respirons sans effort



Nous souhaitons tous tellement vivre longtemps, en bonne santé et heureux que les programmes de "développement" de la conscience (tel que le mien actuellement) deviennent  "Une chose à faire en plus". Il y a un IL FAUT qui se place même dans le développement personnel.

Nous avons peut être reçu ensemble le message (verbal ou non) FAIS DES EFFORTS !! et ainsi même quand nous parlons de bien être et de pleine conscience, nous nous mettons la pression.
On parle de discipline, de pratiques, d'entrainement pour passer d'une conscience ordinaire à une pleine conscience, certes mais la pratique peut parfaitement se confondre dans le quotidien.
C'est la bonne nouvelle et nous n'aurons pas (encore) l'impression de faire des efforts et se forcer.
Nous remplaçons le IL FAUT par JE CHOISIS.
Alors ce matin, très tôt, j'ai marché (avec mon chien) au bord de la Nive. J'ai profité de cette promenade pour ouvrir mes sens, respirer en conscience et être là, tout simplement.
Et c'est tellement agréable, ressourçant et tout simplement bon que j'ai envie dans le cours de la journée, de me poser et de méditer, ou de .... jardiner ou de ...... cuisiner, peu importe. L'important c'est que nous soyons heureux.
Rappelons nous les paroles de Marshall Rosenberg : "comment se rendre la vie la plus merveilleuse qui soit ....?"
Alors profitez de ce week end prolongé pour choisir d'être au lieu de faire tout le temps.
Et je vous retrouve lundi pour la 3ème étape de notre  programme pour un été serein.

Respirons

 
Cliquer sur l'article pour l'avoir en entier
"En septembre 2003, au Massachusetts Institute of Technology (MIT), haut lieu de la recherche scientifique américaine, les plus grands spécialistes en sciences du cerveau et les instances bouddhistes, présidées par le dalaï-lama, livraient les résultats des études menées depuis plusieurs années sur des moines. 

Leurs conclusions : la méditation, c’est-à-dire l’action d’apaiser son corps et son esprit en régulant sa fréquence respiratoire, agit sur le cerveau à la façon d’un médicament antistress ; les clichés obtenus grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) indiquent que le cerveau émotionnel des méditants ne réagit pas aux stimuli extérieurs agressifs et que leur activité cardiaque demeure stable.
Bien respirer est donc le moyen le plus simple et le plus naturel de gérer nos émotions et d’apaiser rapidement corps et esprit." Psychologies.com 

On le sait, maintenant. C'est bon pour la santé, c'est bon pour la régulation émotionnelle, c'est bon pour prendre du recul, revenir à l'instant présent, pour le bonheur, le calme et la sérénité.
Alors pourquoi nous revenons sans cesse à une respiration automatique et non consciente, pourquoi nous mangeons, parlons et "activons" en apnée.
Car c'est notre habitude, c'est comme cela que nous avons été élevé, parce que nous avons investit notre mental, nos pensées, notre égo plutôt que notre pleine conscience.
Alors nous pouvons changer nos habitudes, réinformer notre corps et revenir le plus régulièrement possible à la respiration consciente. " nous pouvons"! car tout est CHOIX;

Soyons conscients et nous nous sentirons plus vivants !!

 
 

2ème étape pour vivre pleinement mon été

2ème étape R comme Respirer

(cliquer sur ce texte pour l'avoir en entier)
Il parait tellement bizarre de se dire qu'il est bon de respirer. La première chose que nous faisons en naissant est de respirer et c'est également la dernière chose que nous faisons en mourant.
la respiration agit sur notre état intérieur, nous pouvons l'allonger, l'amplifier, la tonifier, elle est un merveilleux soutien.
Il existe plusieurs exercices pour travailler la respiration  mais celui que je préfère est tout simple, tout naturel : la respiration consciente. Revenir à la simplicité, à l'essentiel est un bon moyen pour se préparer à l'été.  

La  petite phrase : « Si l’expiration est juste, l’inspiration se fait automatiquement, inconsciemment. Cette méthode est la clé de la santé et le secret de la longévité. »(Taisen Deshimar – Maître Bouddhiste Zen Japonnais

Comment  ?  Je reviens à l’instant présent et à ma posture, j’intègre la respiration consciente à mon quotidien 
Le sens : En respirant, je suis ici et maintenant, je me relaxe et je me sens vivant, je suis pleinement conscient

A lire pendant l'été :