Aujourd'hui, je me sens connecté

Le sentiment d'être séparé est une des illusions de l'égo. Personne ne me comprend, je me sens rejeté et exclu, je ne suis pas à la hauteur et les autres sont mieux que moi ou encore je suis abandonné de tous, ne sont que des illusions. L'égo (ou le faux moi) cherche à nous protéger mais nous maintient dans plusieurs illusions (la séparation mais aussi l'impermanence et la souffrance). Cette souffrance semble tout à fait réelle et nous procure un vrai sentiment de déconnexion et de solitude.
Je vais donc tenter de lâcher ce corps en souffrance en laissant la qualité du lien surgir en moi. Je passe du MOI au SOI (une conscience plus large).
Nous vivons parfois des moments de totale présence, d'amour dans le sens le plus large qui soit et de profonde confiance en la vie et dans les hommes.

Mais pour en faire un naturel, tous les moyens sont bons, par exemple : 
une marche dans la nature et sentir les arbres, le vent, les oiseaux, 
une rencontre dans la rue d'un(e) inconnu(e) par un regard ou un sourire, 
un mail ou une lettre à une personne éloignée, 
une connexion à des réseaux, 
un appel à un être adorée et présente pour vous,
un message d'amour à la terre mère, 
une caresse ou une conversation à notre fidèle compagnon, 
une pensée à un être cher.......
"Parce qu'être seul n'est pas humain, être ensemble, reliés les uns aux autres, nous aimer, veiller les uns sur les autres, c'est cela qui est humain." Brooke Medecine Eagle
 

Aujourd'hui, j'accueille

C'est peut être l'une des intentions la plus importante et très proche de celle qui dit OUI à tout ce qui est. L'accueil est une posture de vie très ancrée dans la réalité. Je peux accueillir mes sensations corporelles, les sons, la réalité qui se déroule, ma posture ......
Mais j'accueille également les événements, les personnes ou les pensées.  Il y a une forme d'acceptation (recevoir, admettre) de ce que je reçois.
J'ai du mal à écrire ce post ce matin après les événements d'hier à Barcelone. Mais je pense que fondamentalement,  être totalement conscient de ce qui est (même si le refus du drame et de l'horreur est une réaction première) nous permet d'accéder, étape par étape, à l'intégration et à la transformation. 
J'accueille aujourd'hui .... 



Aujourd'hui, je souris

De mon côté, c'est la fin des vacances mais nous allons poursuivre "une intention par jour pour faire le vide" jusqu'à fin aout. Le sourire a de multiples vertus. Il peut être extérieur mais aussi intérieur. Nous pouvons, en état méditatif, imaginer que notre foie sourit (extrait de "Mange, prie, aime"), notre cœur, notre corps. Nous pouvons faire sourire notre être sans aucune raison extérieure, juste l'intention de faire l'expérience de transformation.  
Alors aujourd'hui, je souris à la vie !!
belle journée

Aujourd'hui, j'apprends à dire NON

Ce n'est pas un Non qui limite, qui freine,
ce n'est pas un caprice ou une vengeance, 
c'est un Non qui protège, qui évite la peine
d'être débordé ou perdu dans le désir de l'autre,
c'est un Non de liberté et de respect,
c'est un Non adulte qui dit "voilà ma limite"!


Aujourd'hui, qu'est ce qui se passe en moi ?


Aujourd'hui et plusieurs fois par jour, je me pose cette question. 
Elle a l'immense avantage de me ramener à l'instant présent et je peux y répondre avec un mot, juste un mot. 
Le fait de résumer mon état intérieur avec un mot (par exemple "fatiguée", "éparpillée", "sereine", "concentrée"...) va me permettre de constater et passer à autre chose.
Mais je peux aussi être plus précise en décrivant tous les phénomènes en moi (par exemple, "frissons", "circulation d'énergie", " fatigue dans les jambes"......), je mets en conscience (en éclairage) toute la vie en moi et son impermanence car l'instant d'après, la réponse à la question sera peut être totalement différente.
Belle journée


Aujourd'hui, je pratique le retour à l'ancrage

Tous les jours, depuis le début de l'été, je vous ai proposé un petit programme pour faire le vide. Que ce soient les expériences corporelles, mentales ou émotionnelles, l'idée est, à chaque fois, de mettre dans son quotidien de nouvelles habitudes. 
Elles sont basées sur nos valeurs, nos qualités, notre rapport au monde, aux autres et notre intériorité. L'intention est de se faire plaisir, de sentir la joie et la légèreté en nous mais peut être aussi d'être bien dans notre vie et donner du sens à notre existence. 
Comme le disait Christophe André dans un interview, "l'introspection et l'équilibre intérieur ne sont pas simplement une affaire d'exploration et de compréhension, c'est aussi une question de travail, de pratique."
La pratique est essentielle, elle donne l'accès à l'apprentissage mais au préalable, elle nous permet de faire l'expérience et d'apprécier les effets. Et si nous nous sentons bien après une méditation ou une respiration, si nous passons une journée sans nous juger et sans juger l'autre, si nous cultivons notre jardin intérieur et ce jardin se met à fleurir, alors nous avons envie de continuer. Et nous créons un nouveau mouvement.
Je vous propose aujourd'hui que nous expérimentions le retour à notre ancrage. L'ancrage peut être la respiration ou les sensations corporelles ou la posture, peu importe. 
Je suis avec les autres, je reviens à mon ancrage
je pense à quelque chose (par exemple la rentrée qui s'annonce), je reviens à mon ancrage
je ressens une douleur, je reviens à mon ancrage
..............
Belle journée
 

Aujourd'hui, je ralentis

Nous sommes dimanche, nous avons l'intention de faire le vide, alors aujourd'hui je fais l'expérience du ralentissement. Il existe de plus en plus de courant vers la "slow attitude". Le ralentissement permet la détente, la pleine présence et favorise le recul. Nous n'allons pas réagir ou nous agiter, nous allons prendre le temps de l'observation et de la réflexion.
Comme chaque jour, en expérimentant, nous créons un nouveau mouvement et peut être une transformation.


Aujourd'hui, je dis OUI

Dans ce cheminement pour faire le vide, savoir dire OUI (aussi bien en soi que aux autres) est une manière de ne pas résister aux changements, aux situations, à l'autre...... Très souvent, nous refusons ce qui est, nous nous opposons à des situations, à des paroles ou à des pensées, bref dans ce refus, nous mobilisons beaucoup d'énergie et de tensions.
Alors, plusieurs fois dans la journée, je dis OUI à ce qui est, je lâche prise. Vous pouvez également, en méditation, répéter intérieurement plusieurs OUI, autant de OUI laissant circuler la vie en vous.


Aujourd'hui, je me détends " Tout va bien !"

Tout d'abord, nous pouvons nous "suggérer" à nous même d'aller plus profondément de la détente. C'est une capacité que nous avons toutes et tous mais le plus souvent, nous sommes en contraction, en tension par rapport à notre réalité et cela même en vacances.
Donc pour faire le vide, nous pouvons utiliser l'affirmation "tout va bien" ou "tout est parfait" et ainsi permettre au corps le relâchement.
Alors vous allez me dire "mais tout ne va pas bien !" ou "tout n'est pas parfait !" et je vous réponds "est ce vrai ?" "est ce réel ?"
Nous sommes sans cesse à refuser ou lutter contre ce qui est et à désirer plus.
Le bonheur est de continuer à désirer ce que je possède déjà ......
belle journée

Aujourd'hui, je ressens

Je regarde vraiment ma réalité en me laissant surprendre à chaque fois,
je capte les odeurs, senteurs mais je ne m'y attarde pas,
j'écoute avec des oreilles géantes tous les sons qui m'entourent et viennent à moi,
je goûte chaque saveur avec cette intention de toute première fois,
je caresse, je masse et je capte la "terre mère" à travers mes pas.

Aujourd'hui, je laisse passer les nuages

C'est tout un art (et une habitude) de laisser passer les nuages, c'est à dire les tracas, les émotions, les pensées, les anticipations.....de ne pas s'accrocher, s’agripper à une pensée et se pourrir la vie. Alors je m'installe, même 5 minutes par jour, dans une posture qui me permet d'avoir le dos bien droit, je me relie à ma respiration et je laisse passer les nuages. Et là, peu à peu, les nuages se font plus rares, la respiration se calme, le corps se détend et nous avons accès à notre silence intérieur.


Aujourd'hui, je fais une pause

Il est important de savoir faire une pause d'intégration. Nous sommes dans une société de pleine activité, de "il faut faire" tout le temps, et même dans le développement de la personne, nous pouvons nous retrouver dans la suractivité.
Alors,de s'arrêter pendant 2 jours de lire, de faire du yoga, de méditer... va nous permettre de prendre conscience comme il est bon de s'occuper de soi. Surtout, n'oublions pas de respirer.
A mardi